Création société offshore

Forum une société offshore

Le forum Une société offshore ? a pour but de recueillir toutes les questions et témoignages sur l’opportunité de créer une société offshore :
- qu’est-ce qu’une société offshore (voir au préalable la définition d’une offshore) ?
- quelle activité est compatible avec une société offshore (quelques réponses dans les exemples de sociétés offshores présentés sur ce site ?
- quel intermédiaire choisir pour créer une société offshore ?

Pour laisser un message sur ce forum, ni inscription ni adresse email n’est nécessaire. Cliquer simplement sur "Poser une question ou intervenir sur le forum de cet article".

Les témoignages de propriétaires d’une société offshore seraient particulièrement enrichissant, merci d’avance.



  • 2 mars 2019, par nathalie

    bonjour je répont inpe tard a votre quéstion mes aprée avoir regardé sur plusieurs forum
    sur les texte de loi avent de lancée mon entreprise de vente en ligne de
    piéce automobile et outilliage habitent et travaillent en France j’avais peur de tombé
    dans l’ilégalité au début puis a la suite de mes lectures j’ai conpris que sa na
    rien d’illégal selon la façont d’ont ses fait j’ai contactée plusieur préstater sur
    internet et il faux faire attention aux arnaque et bien écouté et ne pas avoir peur de
    posée les bonne quéstion sur les texte de loi française et européen et sur les
    traité AEOI les apostille et les accort fiscaux et bilatéreaux des états je n’ai
    retenue que de boite pour leur sérieux

    http://www.dogmaoffshore.com
    une boite de webmaster et webdisigner a la basse il sont associe avec un
    cabinet d’avocat fiscaliste et d’expert comptable bassé en suisse et a Singapour
    et au panama il propose pal des services de la création de sociéte offshore aux site internet et
    autre.

    http://www.lafiduciaire.com
    un cabiné d’avocat fiscaliste et géstion de fondation ou patrimoine il propose pas mal de
    déstination pour la création de société.

    aprée ses sur qu’il en a beaucou d’autre mes je n’es retenue que ses deux la

  • 11 novembre 2014, par audioscavenger

    bonjour

    je cherche un prestataire pour me fournir un sgs et un poa pour cloturer un compte bancaire associé à une limited offshore (ex compadvise)

    merci pour vos conseils

  • 12 février 2014

    Bonjour
    Existe-il un moyen légal pour transférer une SCI française dans un paradis fiscal ?
    Sinon, de créer une nouvelle SCI offshore ?
    Ou bien de créer une nouvelle SCI qui rachétera tout ou partie de l’ancienne ?
    Ou devenir résident Mauricien et payer mes impots à Maurice sur mes revenus de la SCI française
    Je cherche une solution,
    Merci de m’aider à trouver une solution s’il y en a une ! (légale)

    • 3 mars 2016

      Nous ne sommes pas conseillers en création de sociétés offshores, ce site est uniquement un site d’information gratuit, qui présente le fonctionnement des offshores.

  • 19 mai 2013, par Adrienazerty

    Bonjour,
    Vous me jugerez surement très ignorant à ce sujet, mais vos conseils seront les bienvenues et me seront surement très précieux.
    Je suis actuellement étudient, dans dans un pays où Il existe un taux de change officielle pour changer mes $ en là devise local, et un taux de change au marché noir qui est bien plus avantageux. Les touristes en profitent donc pour changer leur $ aux marché noir. Lorsque les touristes n’ont plus de $ c’est la que j’interviens : Je leur proposes de me faire un virement bancaire d’une somme X sur un compte A et je leur paye cette somme X en devise local à un taux situé entre le taux officielle et le taux au marché noir. Une fois toute mes devise local écoulées, je m’arrange pour faire revenir les dollars de mon compte A qui sont tirés en plusieurs montant à l’aide d’une carte bancaire pour ensuite les rechanger au marché noir contre des devise local.

    Vous l’aurez compris ma plus value est égale à : (Taux au marché noir) – (Taux situé entre le taux officielle et le taux au marché noir).

    Le phénomène prend de l’ampleur et il y a donc un roulement d’une vingtaine de millier de $ par mois sur mon compte A qui est systématiquement quasiment vidé.

    Je me demande donc quel pays/banque serait-il le plus intéressant(e) pour héberger mon compte sans me faire contrôler ? Sachant que je suis étudient et donc que je n’ai pas de revenue.

    Que me conseillez vous pour optimiser mon affaire sans prendre de risque ?

    Merci d’avance.

    • 19 mai 2013

      Société offshore + devises au marché noir = vous aurez des difficultés à obtenir des conseils.

  • 25 septembre 2012, par JGS

    bonjour,
    Je cherche à savoir comment faire le frofit maximum par rapport à l’IS et les taxes d’importtations de produits + TVA. Si une SARL en France achéte un produit à une société offshore à Hongkong, que faut-il déclarer pour avoir le maximum de revenu ?
    Le poduit a un prix sortie d’usine de U. Le produit vendu en France est à 2,5 x U.
    Comment répartir les bénéfices entre la société offshore et la SARL pour payer le moins d’impôts + taxes ?
    J’ai vu beaucoup de sociétés déclarer aux douanes un prix de U/2 mais payer U à la société offshore pour ensuite ventre à 2,5 x U. Les impôts et les douanes ne contrôles pas cette différence ?
    Merci
    JGS

    • 29 septembre 2012

      Déclarer U/2 aux douanes pour, en réalité, payer le produit U, avec logiquement la création d’une facture pour un montant U, c’est une fraude qui demande très peu de recherche pour être prouvée. Cette pratique me semble extrêmement périlleuse et doute qu’elle soit aussi répandue que vous le dites. Pourriez-vous préciser cette pratique ? Tout témoignage sur ce sujet serait intéressant, merci d’avance.

  • 27 juillet 2012

    Bonsoir,

    On m’a dit qu’il y a des bureaux en France qui mettes des sociétés européennes en contacte avec des entrepreneurs qui souhaitent lancer des offshores dans d’autre pays. Pouvez-vous m’aider à trouver l’un de ces bureaux, car je suis à la recherche d’un client pour la création de mon entreprise offshore. Mon domaine est l’édition des logiciels. Mon pays est la Tunisie.

    Merci
    Amira

  • 26 juillet 2012

    Bonjour,

    J’ai commencé le trading de devises et matières premières auprès d’un broker étranger.
    Mais résultats sont très satisfaisants. A tel point que maintenant mon soucis c’est de ne pas devoir reverser la grand partie de mes gains aux impôts.

    J’ai lu que pour éviter celà certains tradaient via une société offshore.

    Mais là où j’ai du mal à comprendre c’est comment on peut ensuite se servir de l’argent pour de gros projets : genre achat de maison, de voiture.

    Merci d’avance pour votre aide.

  • 5 juin 2012, par john

    bonjour, je vais essayer moi aussi d’être clair et précis : je suis gérant d’une SARL en France et qui ne vend qu’a des clients français, je souhaiterai créer une société dans un paradis fiscal puis via cette société acheter de la marchandise en Belgique ou autre pays (mais pas en France) et la revendre a ma société française. est-ce légale ? ai-je besoin de résider dans le dit paradis fiscal ou puis-je simplement y installer un siège sociale ? et si cela est possible, puisque je réside en france, puis-je utiliser les bénéfice de ma societe du paradis fiscale dans mon pays de résidence ?

    • 20 juin 2012

      La description de votre projet postée sur une autre page a déjà fait l’objet d’une réponse.

      Le montage décrit correspond à un montage courant : une société offshore achète à l’étranger des marchandises et les revend à une société française. La marge dégagée par la société offshore est ainsi imposée dans un paradis fiscal et il est fiscalement très difficile de prouver que cette marge est excessive.

      Inutile pour créer cette offshore d’habiter dans le pays où elle sera immatriculée. Ensuite, pour rapatrier la trésorerie de l’offshore, se reporter à la rubrique correspondante de ce site.

      Maintenant, la légalité de ce montage dépend de la réalité économique de ce montage. Si la société offshore a réellement une activité dans ce paradis fiscal (gestion des achats, des paiements, stockage...) il est normal que cette activité ne soit pas imposée en France. Mais une offshore se caractérise justement par son absence d’activité dans le paradis fiscal concerné. Il faudrait plutôt parler alors de société onshore.

      En revanche, si toute cette activité est réalisée en France, comment expliquer que cette activité ne soit pas imposée en France ?

      Avez-vous reçu des conseils de sociétés spécialisées en sociétés onshores et offshores ? Un retour serait très intéressant.

  • 15 avril 2012

    Bonjour, je vais essayer d’être le plus clair possible afin de vous expliquer la situation.
    Je détient à 100% une Holding A qui détient à 49% une société B. Cette société B est elle même détenue à 51% par une Holding C.
    La Holding A n’est pas activée, la société B est la structure d’exploitation, la Holding C est activée et est liée par une convention de services avec la société B.
    Ces trois sociétés, A,B et C sont domiciliées France, et pour celles qui commercent (la B et la C) elles commercent exclusivement avec des Français.
    Je suis actuellement salarié de la Holding C (celle qui détient la société B à hauteur de 51%).
    Je souhaiterais me faire licencier ou démissionner de la Holding C.
    Une fois cela fait, je souhaiterais créer une société OFFSHORE.
    La société OFFSHORE facturerait à la société B un contrat de consulting par rapport au travail que j’effectuerais, disons une somme de 100k€ HT.
    Je précise que je ne serai jamais Gérant de la société B ou de la Holding C, et que les 51 % de la société B ne seront jamais pour moi.
    Si je fais cela, la société OFFSHORE pourrait refacturer à la Holding A (la mienne, celle qui détient 49% des parts de la société B) une somme de 50k€ HT (mais qu’est-ce qu’elle pourrait facturer pour que cela soit légal ?) qui servirait à la Holding A de me payer un salaire déclaré en France en payant toutes les charges françaises, et en payant mon IR en France.
    Le but étant d’arriver à un résultat proche de 0 avec la Holding A.
    Il y aurait donc un surplus de 50k€ de la société OFFSHORE.
    Comment pourrais-je faire pour récupérer disons 30k€ de cette société OFFSHORE légalement, en payant mon IR dessus en France et la CSG/RDS mais pas de charges sociales, ni patronales (en gros pas de RSI) ?
    J’ai parcouru internet pendant de nombreuses heures à ce sujet, et il me semble que si le contrat de consulting me lie exclusivement à la société B je risquerais d’être requalifié en CDI et il y aurait des charges ainsi que des pénalités à payer.
    J’ai également lu, que je ne pouvais pas être actionnaire de la société OFFSHORE, car habitant en France, et cette société OFFSHORE ne travaillant qu’avec une entreprise Française, pourquoi avoir créer une société OFFSHORE, on me réclamerait donc de l’IS ainsi que des pénalités, donc je peux peux pas me verser des dividendes en provenance de la société OFFSHORE.
    J’espère que vous avez tout compris, quoiqu’il en soit, ma démarche est très sérieuse, et je souhaiterais aboutir sur quelque chose.
    J’aimerais avoir des "exemples" de cette réalisations.
    Dans l’attente d’une réponse de votre part.
    Cordialement.

    • 16 avril 2012

      Je comprends le montage envisagé, mais la règle reste la même : une prestation réalisée par un résident français est soumise en France aux prélèvements obligatoires, impôt ET cotisations. Il n’est pas possible d’échapper à ces cotisations sociales en créant une société offshore, si ce n’est en se rémunérant sous forme de dividendes (imposés à CSG-CRDS comme tout revenu mais pas aux cotisations sociales des travailleurs non salariés). C’est pour cette raison qu’une société de conseil en société offshore vous orientera vers la non-déclaration en France des revenus de la société offshore non déclaration aux caisses de cotisations comme aux impôts. Avez-vous pris contact avec l’une de ses sociétés, ou plusieurs d’ailleurs ? Un retour serait intéressant, merci d’avance.

    • 16 avril 2012

      Bonsoir, j’ai eu une discussion avec une société sur internet, qui me dit qu’il est possible pour moi de faire à peu près ce que j’ai demandé.
      En gros :
      Une société Française facture un contrat de consulting à une société Anglaise.
      Cette société anglaise est détenue à hauteur de 100% par une société à Gibraltar.
      Il faut remonter 80% des bénéfices AVANT IMPOTS de la société Anglaise, vers la société de Gibraltar grace à l’Agency Agreement Law, comme ça la société Anglaise ne paye que 20 % d’impots sur les 20% restants.
      Ensuite, ils m’affirment que les 80% remontés sur Gibraltar sont non imposables.
      Pour le moment, je me suis renseigné tout est OK.
      Seulement selon moi il y a un HIC, car ils me disent que je peux être actionnaire de la société à Gibraltar, et donc me verser des dividendes déclarés car je suis actionnaire.
      C’est impécable, c’est tout à fait ce que je cherche !!
      Seulement il y a un HIC ...
      Mon activité de consulting va se faire exclusivement avec une société Française depuis chez moi (en FRANCE).
      Si je suis actionnaire d’une société OFFSHORE (celle de Gibraltar) qui détient elle même la société Anglaise, qui facture (la société Anglaise) à une société Française du consulting fait par un Français, pourquoi avoir fait tout ce montage ?
      J’ai peur du FISC, je ne le cache pas du tout...
      Eux me disent que c’est légal, mais j’hésite ...
      Puis-je donner le nom du site internet ?

    • 25 avril 2012

      Le nom du site internet est le nom d’une société de conseil, et il est préférable qu’aucun nom ne figure sans l’accord des sociétés concernées. De plus, cela ne change rien, vous pouvez consulter d’autres sociétés et ce même montage restera toujours possible et conseillé. En revanche, si vous téléphonez au fisc, la réponse risque d’être diamétralement opposée. En conclusion : le montage permet certainement beaucoup d’opacité (et donc fonctionne peut-être dans la pratique), mais le résultat est trop simple pour être absolument légal.

    • 20 mars 2015

      Bonjour,

      Je vous réponds quoi que tardivement mais il vaut mieux tard que jamais. ce montage est totalement légal, néanmoins plutôt que mettre la société actionnaire de la société anglaise je vous suggère de mettre des nominee sur les 2 sociétés et de relier les sociétés simplement avec un contrat agency.. vous serez ainsi anonyme sur les 2 sociétés. Vous ne risquez rien le montage est de 1 légal et de plus vous êtes anonyme. De plus plutôt qu’une Gibraltar vous pouvez simplement mettre une société offshore comme une société à Sainte-Lucie (pas de taxes pas de comptabilité).Cela vous évitera d’avoir une société trop couteuse, et une comptabilité supplémentaire à payer. Les sociétés qui vous proposent des Gibraltar généralement cherchent à vous faire payer plus ...

    • 11 septembre 2016

      Bonjour,
      C’est bien mais il y a beaucoup mieux.
      Pas d’échange d’information AEOI
      La meilleure solution pour rester dans l’anonymat est de passer par une société financière qui pourra vous ouvrir en son nom, un compte professionnel avec CB anonyme Master Card en ligne, la banque européenne qui garanti la société financière dont le siège social est basée en Nouvelle Zélande (juridiction très sérieuse) est une très grande banque européenne, la banque ne connait pas l’identité du client, très peu de formalités, pas de lettre de référence bancaire, donc aucun lien avec votre pays de résidence.
      Anonymat garanti à 100 % seul l’agent connait votre identité.

      Maintenant reste le choix de la juridiction, si vous travaillez en Europe pour être crédible vous pouvez opter pour une société UK avec un directeur local, car depuis 2015 les banques Uk n’ouvrent plus de comptes sans passer par un directeur local ensuite créer une holding qui viendra prendre 100 % des parts de la ltd, en fait c’est un montage à deux étages et la, le choix de la juridiction la holding devient très important, ce que j’ai fais j’ai choisi comme holding une société aux USA, dans l’état du Delaware, vous ne paierez ainsi que 5 % d’impôts sur votre ltd en Uk, en créant une société au Delaware, vous n’apparaissez pas également dans les registres officiels, seul l’agent connait votre identité, il suffira ensuite d’ouvrir un compte professionnel chez cette institution financière, anonymat garanti à 100 % vous pourrez ainsi vous prendre des revenus à partir de votre holding sans être inquiété par le fisc en facturant votre holding à votre Ltd Uk c’est ce que j’ai fais, j’ai ainsi fais la lessiveuse et utiliser une ou plusieurs CB anonyme plafond 1000 €/jour par CB.

Plan du site | Contact | Mentions légales