Création société offshore

Coût société offshore dans un paradis fiscal

Deux types de coûts sont à anticiper pour créer une société offshore :
- le coût lié à la création puis à la gestion de l’entreprise offshore,
- le coût d’ouverture du compte bancaire à l’étranger puis les frais bancaires annuels liés à ce compte offshore,
- les coûts cachés qui résultent des risques de contrôle fiscal liés à l’utilisation d’une société offshore pour facturer des prestations réalisées en France.

Ces coûts de création de l’offshore puis les frais annuels de fonctionnement de l’entreprise offshore sont évidemment plus limités si le propriétaire de l’entreprise se charge lui-même de toutes les formalités :
- de création de la société dans un paradis fiscal,
- d’ouverture du compte de l’offshore à l’étranger,
- du renouvellement annuel des mandats des associés et dirigeants de l’offshore.

Pour cela, des kits d’aide à la création d’une société offshore existent mais n’ont jamais été testés pour la réalisation de ce site.

L’autre solution consiste à faire appel à un cabinet de conseils en création de sociétés offshores, conseils qui augmentent lourdement de coût de création d’une offshore.

LIENS COMMERCIAUX

ARTICLES

Coût création société offshore

Créer une offshore a un coût, pour rémunérer l’intermédiaire choisi, les prête-noms qui représentent la société, mais aussi en raison des démarches juridiques qui s’imposent et varient d’un paradis fiscal à un autre.

 > suite

Coût compte offshore paradis fiscal

Le coût de l’ouverture d’un compte à l’étranger n’est pas négligeable, d’autant qu’il faut y ajouter les honoraires du conseiller qui ouvrira pour la société offshore un compte bancaire dans un paradis fiscal. Ensuite, il faut anticiper les frais bancaires annuels prélevés pour la gestion de ce compte offshore, et les frais de fonctionnement de ce compte offshore (pour récupérer la trésorerie de ce compte notamment).

 > suite

Frais annuels de gestion d’une offshore

Le coûts juridique de renouvellement des mandats des prête-noms s’ajoute chaque année à la taxe, dont le montant varie d’un paradis fiscal à l’autre, que la société offshore doit verser à l’administration du paradis fiscal qui l’accueille. Mais surtout, des impôts sont dus dans certains pays, comme en Angleterre, en Irlande, à Chypre ou à Malte...

 > suite

Coût cachés société offshore

Le risque fiscal encouru sur les revenus d’une société offshore sont importants, tant au moment de la constatation de ces revenus qu’au moment de leur utilisation (voir "Sortir d’un compte offshore la trésorerie d’une société offshore").

 > suite
Plan du site | Contact | Mentions légales